Enable JavaScript to see this page By toutfilm.com

Une bouffée d’oxygène pour Rome

toutfilmMarch 24, 2020

Alors que l’Europe reste l’épicendre de la pandémie, l’Italie reste le pays de l’UE le plus touché. Le dernier bilan du Covid-19 porte le nombre de décès liés au virus à 5 476 et au total et 59 138 personnes ont été testée positives à la maladie. Pour endiguer l’épidémie, le gouvernement italien a décidé de mettre à l’arrêt “toute activité de production non essentielle”. De fait, au delà du drame humain que vit le pays, c’est aussi l’économie qui se retrouve en grande difficulté tandis que se succèdent aussi les annulations de grands événements. La principale foire italienne du vin, “Vinitaly” qui se tient à Vérone a ainsi été reportée à avril 2021 ont annoncé hier les organisateurs. La pandémie en cours a déjà eu un énorme impact sur l’organisation de foires en Europe, avec environ 200 événements reportés, et représenterait aujourd’hui une perte de 6 milliards d’euros, selon eux. Face à la situation des pays touchés et à ses conséquences, les ministres des Finances de l’UE ont donc validé ce lundi la suspension des règles de discipline budgétaire, une décision historique permettant aux 27 Etats de dépenser autant qu’il le faut pour compenser les conséquences économiques du coronavirus.

Constatant un “ralentissement économique grave”, ils ont approuvé la proposition de la Commission européenne présentée vendredi de suspendre le Pacte de stabilité et de croissance. “Le recours à cette clause garantira la souplesse nécessaire pour prendre toutes les mesures utiles pour soutenir nos systèmes de santé […] et pour protéger nos économies”, ont-ils ajouté, à l’issue d’une vidéoconférence de deux heures et demie.

“L’accord d’aujourd’hui reflète notre ferme détermination à relever efficacement les défis actuels, à rétablir la confiance et à soutenir une reprise rapide”, ont ils résumé. Cette mesure, qui n’a jamais été utilisée depuis sa création en 2011 en pleine crise de la dette de la zone euro, permet aux Etats membres de déroger temporairement au Pacte de stabilité et de croissance, qui fixe les règles budgétaires pour les Etats ayant adopté la monnaie unique. Une première bouffée d’oxygène pour l’Italie, qui est à la fois le pays le plus durement frappé par la pandémie et le deuxième plus endetté de la zone euro (130 % du PIB) après la Grèce.

Categories

Leave a comment