Enable JavaScript to see this page By toutfilm.com

Quarantaine : et le monde agricole ?

toutfilmMarch 24, 2020

Quarantaine : et le monde agricole ? TOUTFILM

L’injonction à rester chez soi ne s’applique pas à toute la population et certaines personnes n’ont d’autres choix que d’aller travailler. Comment s’organise t on dans les campagnes ?

Les personnes travaillant dans le secteur agricole ne peuvent se permettre de rester confinées lorsqu’elles ne sont pas diagnostiquées positives au COVID-19.
Michael Dhuit, agriculteur dans le Loir-et-Cher, témoigne de sa situation et de celle de ses confrères et consoeurs. En tant qu’agriculteur céréalier, il travaille seul dans une cabine de tracteur sur ses champs.“On peut travailler et heureusement ! On a beaucoup de travail sur une exploitation, et si on ne fait pas les choses à temps, cela peut avoir un impact énorme sur le rendement.” raconte t’il.
Le confinement pose des problèmes sur certains approvisionnements en engrais ou sur des chantiers dans les exploitations, car les sociétés ne livrent plus. “On tourne un peu au ralenti” confie Michael.
L’épidémie impacte le rendement à plus long terme également. L’exploitant nous raconte : “On a des problèmes de livraison de pièces sur un chantier pour l’irrigation dans l’exploitation, donc des parcelles ne seront pas irriguées cette année. Enfin, le cours du carburant a certes baissé mais le prix des céréales également, ce qui est mauvais pour notre chiffre d’affaire.”
Le problème se pose aussi du point de vue de ceux qui ont des salariés, selon que ceux-ci puissent se mettre en arrêt ou non. Certains secteurs très demandeurs de main d’oeuvre, comme le maraîchage bio, risquent fortement de pâtir de la manque de mains d’oeuvre.
Pour pallier cela, le Ministre de l’Agriculture Didier Guillaume lance un appel à ceux qui ne peuvent travailler actuellement pour aller aider le monde agricole :
“Je lance un grand appel aux femmes et aux hommes qui ne travaillent pas, qui sont confinés chez eux, qui sont serveur dans un restaurant, hôtesse d’accueil dans un hôtel, coiffeur de mon quartier, qui n’ont plus d’activité… Et je leur dis de rejoindre la grande armée de l’agriculture française, ceux qui vont nous permettre de nous nourrir de façon propre, saine. (..) Il faut produire pour nourrir les Français”, a-t-il déclaré en évoquant “un acte citoyen, civil“.
Retrouvez les possibilités d’action sur cette plateforme, lancée en partenariat avec Pôle Emploi : https://desbraspourtonassiette.wizi.farm/


Vidéo par Juliette Le Peillet



par Mathilde Wattecamps

Categories

Leave a comment