Enable JavaScript to see this page By toutfilm.com

"L’argent sera sur le compte de l’entreprise en dix jours"

toutfilmMarch 22, 2020

Nicolas Dufourcq

Directeur général de BPI France

L’État mobilise 300 milliards d’euros pour garantir à 90 % les crédits demandés par les entreprises. Pourquoi pas 100 % ?

Il faut rappeler qu’il s’agit d’une garantie à hauteur de 90 % que l’Etat apporte par l’intermédiaire de BPI France pour tous les nouveaux crédits demandés par les entreprises auprès de leur banque. Une garantie de 90 % est un niveau très fort, inédit. Couvrir le risque à 100 % reviendrait à une subvention. Même lors de la crise financière de 2008, nous n’étions pas montés à 100 %.

Comment une entreprise obtient-elle ces garanties de prêt ?

C’est très simple et cela fonctionne très bien car le dispositif existe depuis déjà dix ans. La crise du Covid-19 nous amène juste à renforcer la garantie. Une entreprise qui a besoin d’un prêt se rend dans sa banque habituelle pour faire la demande. C’est l’agence bancaire en direct qui active la garantie de BPI France en appuyant sur le bouton jaune. C’est un intranet entre les banques et BPI France, c’est immédiat. Les banquiers ont la délégation de BPI France jusqu’à dix millions d’euros contre 200 000 € avant la crise.

Combien de temps pour obtenir le crédit ?

Le réseau bancaire français assurait déjà la distribution de ces crédits garantis au rythme de 70 000 prêts par an. Aujourd’hui, nous allons atteindre plusieurs centaines de milliers de demandes. Les banques sont en train de s’organiser pour absorber ce flux, mais le délai de réponse et de déblocage des fonds est à la main des établissements bancaires. Ils se sont engagés à donner une réponse sous cinq jours.

Est-ce que BPI France prête en direct ?

Oui et c’est notre deuxième niveau de réponse aux difficultés que traversent les entreprises actuellement. Une entreprise peut demander à BPI France un crédit court terme ou moyen terme sans garantie de 10 000 € jusqu’à 30 M€, avec un différé de remboursement de deux ans. Ce crédit est remboursable sur sept ans. Jusqu’à 300 000 €, ce prêt s’appelle “Rebond”. Il est garanti à 90 % par BPI France avec le soutien essentiel des Régions. Je salue d’ailleurs la mobilisation exceptionnelle et immédiate des conseils régionaux dans la réponse apportée aux PME. Au-delà de 300 000 € et jusqu’à 5 M€ pour les PME et 30 M€ pour les ETI, le prêt s’appelle “Atout”.

Que peut financer ce prêt ?

Il peut tout financer : le besoin de fonds de roulement, de l’immatériel, de l’investissement…

Quel est le taux de ce crédit ?

L’intérêt du prêt BPI France sera de l’ordre de 2 % pour les notations standard.

Les petits patrons redoutent une jungle administrative pour ces prêts…

Nous sommes bien conscients que l’urgence n’est pas à la paperasse. Le contrat de prêt accordé en direct par BPI, c’est trois pages. Nous allégeons au maximum les diligences. Nous ne demandons pas les bilans 2019, qui, pour beaucoup d’entreprises, ne sont pas bouclés. Entre le moment où est déposée la demande de crédit et le virement de l’argent sur le compte de l’entreprise, il s’écoulera dix jours.

Avez-vous suspendu les échéances de prêts des entreprises ?

Face à la crise, BPI France a d’autorité suspendu toutes les échéances des prêts que nous avons déjà accordés à nos 200 000 clients actifs. Nous ne reprendrons les prélèvements que dans six mois. Cela représente deux milliards de rentrées de cash, un effort massif.

Que doivent faire les start-up qui étaient en train de lever des fonds ?

Celles pour qui la levée est vitale doivent nous appeler vite. Nous avons des solutions de prêts long terme ou des obligations convertibles. Les autres doivent être frugales jusqu’en septembre pour laisser passer la crise.

Categories

Leave a comment