Enable JavaScript to see this page By toutfilm.com

La surmortalité inquiétante dans les Ehpad en pleine crise sanitaire

toutfilmMarch 25, 2020

En pleine pandémie de coronavirus, la situation est de plus en plus alarmante dans les établissements destinés aux personnes âgées. A cause de la crise sanitaire actuelle, les Ehpad connaissent une surmortalité bien difficile à gérer.

Partout en France, la pandémie de coronavirus a déjà causé des dizaines de morts dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. La situation est de plus en plus critique. La surmortalité dans les Ehpad français suscite de plus en plus d’inquiétude, notamment auprès du personnel des établissements.

Les chiffres du nombre de décès communiqués chaque jour par le ministère de la santé reflètent uniquement le nombre de morts dans les hôpitaux. Cela ne prend donc pas en compte celles dans les Ehpad ou à domicile. Pourtant, selon Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, les décès en milieu hospitalier “ne représentent qu’une faible part de la mortalité” dans le pays. Le médecin infectiologue affirme que les Ehpad sont le deuxième principal lieu de décès des malades du Covid-19.

La France compte 7400 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes et 585 000 pensionnaires. Les principales fédérations du secteur sont particulièrement inquiètes face à la pandémie de Covid-19. Vendredi 20 mars, un courrier adressé au ministre de la santé affirmait que le coronavirus pourrait entraîner 100 000 décès potentiels, soit 1 personne sur 6, dans les Ehpad. Olivier Véran a alors annoncé que 500 000 masques par jour seront mis à la disposition des professionnels du secteur médico-social.

La situation est déjà alarmante. Ce sont 16 personnes qui sont récemment décédées à cause du Covid-19 à l’Ehpad Rothschild du XIIe arrondissement de Paris. Sur 570 pensionnaires, 81 cas de coronavirus ont été recensés. Le scénario est malheureusement similaire dans plusieurs établissements. Un Ehpad de Cornimont dans les Vosges a perdu 20 résidents malgré les strictes mesures sanitaires prises par l’établissement. A Saint-Germain-en-Laye dans les Yvelines, 14 personnes atteintes du virus ont perdu la vie en moins d’un mois. Un établissement près de Besançon dénombre 15 morts, dont 3 dans les dernières 48 heures.

Des gestes barrières renforcés qui ne suffisent plus

Depuis environ 15 jours, les mesures barrières sont renforcées au sein des Ehpad. Les visites sont suspendues jusqu’à nouvel ordre et les sorties sont interdites à moins qu’un résident nécessite une hospitalisation indispensable. Il est également recommandé de confiner chaque pensionnaire dans sa chambre et d’éviter les activités de groupe. Dans certains établissements, des ailes sont désormais mises en place pour isoler les personnes atteintes du Covid-19. Cependant, ces mesures ne sont pas possibles partout.

L’Agence régionale de santé (ARS) francilienne explique que “les mesures de gestion visant à réduire la propagation du virus au sein de l’EHPAD, à savoir la mise à l’isolement des malades, la distribution de masques à l’ensemble du personnel ou encore la séparation des flux (soins, distribution des repas et lingerie)” ont été rapidement appliquées “dès l’annonce des deux premiers cas” de Paris XIIe.

Malgré la mise en place des mesures de confinement rigoureuses, le personnel doit faire face à une surmortalité croissante. Les pensionnaires des Ehpad ne sont pas prioritaires pour le SAMU. Fréquemment, les places de réanimation sont laissées à d’autres personnes plus susceptibles de s’en sortir.

L’ancien directeur général de la Santé, Benoît Vallet, estime même que “les décès dans les hôpitaux seront dépassés par ceux dans les Ehpad.”

Un personnel dévoué malgré les risques

Face à la pandémie de coronavirus et à la surmortalité qu’elle entraîne, le personnel des Ehpad est soumis à un rythme bien plus soutenu qu’en temps normal. Les professionnels du secteur médico-social ne comptent plus leurs heures supplémentaires. “On est tous à 100% mobilisés face à cette situation exceptionnelle. On fait tout ce que nous pouvons, mais la situation est très dure”, confiait la direction de l’Ehpad du groupe Rothschild du XIIe arrondissement de Paris au Parisien.

Bien souvent, le personnel soignant est également touché par le coronavirus. Beaucoup s’inquiètent aussi de transmettre le virus à leurs proches une fois rentrés chez eux. Certains employés ont même choisi de rester confinés avec les pensionnaires lorsque cela leur est possible. C’est notamment le cas de 18 salariés de l’Ehpad de Mansle en Charente. Le virus n’a pas touché l’établissement. Ainsi, le personnel a décidé de rester confiné avec les résidents pour ne pas faire entrer le virus.

Coronavirus : selon Jean-Michel Blanquer, 50 à 70% de la population française sera contaminée


Vidéo par Juliette Le Peillet

Pour suivre l’actu, abonnez-vous à la newsletter buzz.
Suivez-nous sur Pinterest.
Pour retrouver nos meilleurs articles sur Messenger, inscrivez-vous ici.

Categories

Leave a comment