Enable JavaScript to see this page By toutfilm.com

Europe: Coronavirus: légumes en rade faute de saisonniers

toutfilmMarch 25, 2020

Qu’elles soient servies avec du beurre fondu et du jambon, noyes dans de la sauce hollandaise ou coiffes d’un oeuf au plat, les asperges arrivant dans les assiettes allemandes et europennes annoncent d’ordinaire le printemps.

Privs de leurs marchs en plein air, les citadins peuvent acheter directement leurs lgumes chez les agriculteurs du pays. La pandmie du Covid-19 vient renforcer une habitude tablie.

De nombreux agriculteurs et clients de march constatent que les grands distributeurs sont toujours ouverts, alors que les marchs hebdomadaires sont contraints l’arrt. Le risque de transmission dans les supermarchs ferms est plus lev que sur le march en plein air, estime Alfred Lehmann, qui exploite une ferme Buchillon (FR), prs de Morat. De plus en plus de clients rguliers de la ville se rendent Buchillon, petit village sis entre Morat et Chitres (FR), pour s’approvisionner en lgumes.

Le magasin de la ferme connat un franc succs. Mais une chose est claire: long terme, si la crise sanitaire perdure, cela ne suffira pas. La question est de savoir ce qui se passera dans quelques semaines si les salades poussent en grand volume. Les agriculteurs pourraient rester avec leurs tonnes de marchandises sur les bras.

Mais cette anne, le lgume risque de se faire plus rare sur les tables en raison d’une pnurie de travailleurs saisonniers pour venir assurer la rcolte en raison des restrictions de circulation lies l’pidmie de coronavirus.

Beaucoup viennent traditionnellement d’Europe de l’Est. En ce moment, nous n’avons que dix travailleurs saisonniers. Or nous aurions besoin de soixante personnes temps plein pour tout ramasser, dplore Thomas Syring, exploitant agricole de Beelitz, une localit situe prs de Berlin et connue pour ses asperges.

Champs dserts

La situation est trs tendue pour nous autres, agriculteurs, en ce moment, raconte celui dont les champs sont pratiquement vides depuis plusieurs jours. Seuls quelques saisonniers arpentent a et l son exploitation de 900 hectares, s’attelant prparer la rcolte des asperges, les recouvrant de bches blanches, avant leur sortie de terre, prvue dans les prochains jours.

Ces saisonniers, en majorit roumains, sont dans l’impossibilit d’atteindre l’Allemagne par voie terrestre, bloqus par la fermeture des frontires autrichiennes et hongroises dcide ces dernires semaines pour contenir l’pidmie de coronavirus.

Cette situation est loin d’tre isole: seule la moiti des 5000 travailleurs saisonniers habituellement embauchs dans la rgion cette priode de l’anne sont sur place, selon les organisations locales de producteurs.

L’Allemagne accueille chaque anne prs de 300’000 travailleurs saisonniers trangers pour son secteur agricole, la plupart venant de Roumanie et de Pologne, selon Udo Hemerling, secrtaire gnral de la DBV, principale organisation agricole du pays. Les paysans doivent assurer les rcoltes de plusieurs cultures marachres et fruitires essentielles dans les prochaines semaines, dont les fraises et les asperges.

Suisse et Autriche

Le problme se retrouve dans de nombreux pays europens avec l’arrive du printemps et concerne toutes sortes de rcoltes. En Suisse, o les travailleurs saisonniers doivent dsormais disposer d’un permis de sjour pour tre recruts, les organisations agricoles se sont rcemment inquites. Quelque 33’000 trangers travaillent chaque anne dans les champs du pays.

En Autriche, une plateforme de recrutement pour les intrimaires ayant perdu leur travail cause du coronavirus a t lance par le gouvernement pour recruter des saisonniers en urgence. En Allemagne, pour contourner ces difficults, certains exploitants ont dcid de rserver des billets d’avions leurs travailleurs saisonniers.

Mais certains ne sont pas accepts sur le territoire, malgr des permis de travail valides, dplore Jrgen Jakob, prsident de l’organisation des producteurs d’asperges de Beelitz. Les exploitants n’hsitent plus augmenter les salaires pour attirer les saisonniers.

Salaires doubls

Pour les asperges surtout nos partenaires assurent un salaire double par rapport la normale, de trs bonnes conditions d’hbergement et de la restauration pour que les travailleurs ne sortent plus, explique Emese Molnar, responsable d’une socit roumaine envoyant des saisonniers notamment en Allemagne et aux Pays-Bas. Les besoins de main d’oeuvre sont trs grands en ce moment, nos partenaires ont besoin de centaines de personnes, dit-elle, tandis qu’en Roumanie les gens ont besoin d’un emploi.

Face la situation, la ministre allemande de l’Agriculture Julia Klckner a mis l’ide de faciliter l’emploi des personnels de la restauration, des chmeurs mais galement des demandeurs d’asile pour prter main forte aux agriculteurs. Le secteur agricole a besoin de 30’000 saisonniers immdiatement et 85’000 en mai, selon elle.

Mais les agriculteurs redoutent que l’apprentissage du mtier ne prenne trop de temps. Si pour un Roumain ou un Polonais entran depuis des annes je dois embaucher cinq Allemands, ce n’est pas la peine, dplore Thomas Syring.

En France, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a lanc mardi un appel l’arme des hommes et des femmes qui n’ont plus d’activit en raison de la crise du coronavirus, rejoindre la grande arme de l’agriculture franaise, elle aussi en qute de main-d’oeuvre.

(nxp/afp)

Categories

Leave a comment