Enable JavaScript to see this page By toutfilm.com

Coronavirus: subvention salariale et soutien aux crèches prévues par l'Etat

toutfilmMarch 24, 2020

Le gouvernement prévoit un ensemble ciblé de soutiens, y compris une subvention salariale, pour les fournisseurs de crèche face à la pandémie de Covid-19.

Les soutiens, que le Département de l'enfance et de la jeunesse (DCYA) a déclaré aux propriétaires de crèche «sont spécifiques» au secteur, sont en cours de finalisation.

Mardi, une lettre envoyée par le ministère aux organisations représentatives et aux prestataires de services de garde d'enfants indique que «dans le cadre des nouvelles mesures annoncées par le gouvernement aujourd'hui, DCYA finalise un élément de subvention salariale qui vous soutiendra en tant qu'employeurs».

Il n'est pas clair à ce stade comment la subvention salariale s'intégrera dans le paquet amélioré de 3,7 milliards d'euros de subventions et d'avantages sociaux annoncé par le gouvernement aujourd'hui, qui comprenait un système de paiement jusqu'à 70 pour cent du salaire d'un travailleur, jusqu'à maximum de 410 € par semaine.

Dans sa lettre au secteur de la garde d'enfants, le Ministère a écrit qu'il «croit que cette nouvelle subvention salariale répondra le mieux aux besoins à court, moyen et long terme du secteur». Il a écrit que «nous pensons qu'il est essentiel que le personnel du Early Learning and Care Le secteur des services de garde d’âge scolaire est maintenu afin que les services aux enfants puissent reprendre normalement après Covid ».

Les représentants du secteur de la garde d'enfants ont été invités dans la lettre à «attendre de plus amples informations de DCYA spécifiques à notre secteur». Les représentants du secteur pourraient être informés dès mardi soir, indique la lettre.

Plus tôt ce mois-ci, l'Irish Times a rapporté que le ministère avait identifié un manque à gagner de 12 millions d'euros par an dans le secteur des crèches. Le manque à gagner est dû à une baisse importante prévue des paiements des parents aux crèches en plus des subventions pour la garde des enfants.

Les mesures de fermeture des crèches étant désormais prolongées jusqu'en avril, avec une forte probabilité qu'elles soient encore étendues, le secteur s'attend en général à ce que les liquidités provenant des frais de garde diminuent. De nombreuses crèches ont déjà dit aux parents qu’elles ne leur factureraient pas la totalité des frais d’avril.

La crainte dans les cercles gouvernementaux est qu'un problème permanent de capacité émerge après la crise de Covid avec un nombre important de gardiennes d'enfants quittant le secteur, et comme ils viennent souvent de l'étranger, peut-être quittant le pays entièrement.

Leave a comment