Enable JavaScript to see this page By toutfilm.com

Coronavirus : et si vous étiez payé.e pour être vacciné.e ?

toutfilmNovember 26, 2020

L’arrivée du vaccin est un espoir pour les médecins, afin d’endiguer la crise sanitaire. Cependant, environ 30% des Français.e. ne seraient pas prêts à se faire vacciner. Et si on les payait ?

Lors de son allocution du mardi 24 novembre 2020, le président de la République a détaillé les grandes lignes du plan de déconfinement par paliers pour la France. La vaccination des citoyen.ne.s est un objectif majeur, et ce, dès fin décembre 2020.

Si la Haute Autorité de Santé (autorité publique, indépendante et scientifique) n’a pas encore publié ses recommandations sur les personnes à vacciner en priorité ni son avis sur l’organisation de la campagne vaccinale, on sait d’ores et déjà que le vaccin permettra d’immuniser pendant un temps contre la maladie. Non obligatoire, il protègera la personne vaccinée ainsi que son entourage. Pourtant, seulement 60% des Français.e.s sont prêt.e.s y avoir recours, selon un sondage Kantar de novembre 2020. Des chiffres qui pourraient baisser maintenant qu’on sait que le vaccin aura des effets secondaires gênants pendant 24 heures, selon des médecins américain.e.s : fièvre élevée, courbatures, maux de tête, épuisement.

Alors, si on payait pour que les personnes réticentes sautent le pas ? C’est ce qu’envisage outre-Atlantique un professeur de philosophie d’Oxford, Julian Savulescu. Dans un article du réputé Journal of Medical Ethics, il suggère de rémunérer les personnes qui se font vacciner. Pour lui, cet encouragement est plus acceptable éthiquement que la contrainte, celle-ci risquant d’abîmer la confiance des citoyen.ne.s dans les institutions. Un point de vue intéressant, surtout dans un contexte français où la défiance et le complotisme sont à leur maximum.

Toucher 841 euros pour un vaccin

Partisan, lui aussi, de cette idée, l’économiste américain Robert Litan a fixé le prix à payer à 1000 dollars (soit 841 euros) par personne dans le contexte américain. Comment a-t-il fait le calcul ? En envisageant les pertes économiques dans le pays si l’immunité de groupe n’est pas atteinte rapidement. “Bien entendu, ces 275 milliards de dollars [1.000×275 millions pour la population américaine] semblent être un prix élevé, explique-t-il. Mais ce n’est rien en comparaison des milliers de milliards des plans de relance de l’économie qu’il faudra enchaîner si l’on ne parvient pas à cette immunité de groupe”.

Des thèses curieuses ? Pas tant que ça : aux États-Unis, certaines assurances offrent déjà des primes aux personnes participant à des programmes pour arrêter de fumer ou perdre du poids. Un bémol cependant : cette rémunération peut devenir une forme de pression indirecte pour des personnes dans le besoin. Alors, carotte ou bâton ? La Haute Autorité de Santé tranchera fin novembre, ses réflexions étant soumises à consultation publique jusqu’au 30 novembre 2020. Dans tous les cas, le vaccin sera gratuit en France.

Mathilde Wattecamps

Missions : Diplômée en sciences politiques, Mathilde est experte des sujets liés aux droits des femmes et à la santé. Accro à Instagram et Twitter, jamais avare d’un bon meme.


J’adore …

Categories

Leave a comment