Enable JavaScript to see this page By toutfilm.com

Coronavirus : entre la Chine et l'Italie, la France suit sa propre voie

toutfilmMarch 24, 2020

l’essentiel
Comment la France va-t-elle traverser la crise sanitaire relative au coronavirus ? La situation de l’Italie et de la Chine, qui sont “en avance” sur le cas de l’Hexagone, donne quelques enseignements. 

L’entre-deux et les questions. Entre les chemins italiens et chinois, quelle route va donc prendre la France dans cette crise du coronavirus ? Dans les chiffres, le cas de l’Hexagone a souvent été comparé à celui de nos voisins transalpins.

Ainsi, il y a dix jours, Gilles Brücker, professeur de santé publique et membre de la direction des relations internationales de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris, indiquait dans les colonnes du journal Libération qu’il”n’est pas très surprenant que deux pays qui ont toute une série de points communs (nombre d’habitants, climat), connaissent un nombre de cas similaires face à un agent infectieux qui a le même taux de reproduction”.

Le cas de la Chine reste aussi déterminant pour comprendre quelle voie s’apprête à emprunter la France à travers cette crise : d’abord parce que ce mercredi, Wuhan, le berceau du coronavirus s’apprête à lever les mesures de confinement pour les personnes saines, après des semaines de quarantaine. Ensuite parce que la Chine a vécu avant n’importe quel pays cette crise sanitaire, et que l’évolution de la situation du pays, en tenant compte des différenciations sociales de chaque pays, peut nous aider à comprendre la tournure des événements.

Nombre de cas détectés : la France suit sa voie

Face au coronavirus, l’Italie a plus de 10 jours d’avance sur la France. Au début de la propagation de l’épidémie, le nombre de personnes détectées comme “positives” au coronavirus restait la principale variable de comparaison. On remarque à ce niveau-là que la France s’est progressivement détachée de sa voisine. À tel point que si l’Italie et la France vivaient cette crise sanitaire en même temps, aujourd’hui, nos voisins transalpins compteraient 32,08% de personnes détectées comme étant contaminées en plus que dans l’Hexagone.

Si les infographies n’apparaissent pas, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité.

Pour autant, la variable du “nombre de cas détectés” devient de plus en plus obsolète. Et pour cause, chaque pays à sa propre politique en ce qui concerne les mesures sanitaires appliquées sur chaque territoire. Ainsi, en France, les dépistages du nouveau coronavirus ne sont plus systématiques. Le nombre de cas détectés reste donc probablement bien inférieur au nombre de cas réels. 

Nombre de décès : entre la Chine et l’Italie

Le nombre de décès constatés par pays, des suites du coronavirus, est déterminant. Il est possible de comparer l’évolution de la crise sanitaire dans chaque pays en analysant l’évolution du nombre de décès liés au coronavirus, à compter de la date du constat du 10e décès. 

Dans ce cas de figure, la France est dans un entre-deux : entre la Chine et l’Italie. Ainsi, à la même phase de la crise sanitaire, l’Italie déplorait 1.016 décès, la Chine 717, et la France en compte 860. À titre de comparaison, à la même phase de l’épidémie, l’Espagne déplore 2.182 décès. 

Dans le graphique présenté ci dessous, le cas de la France est représenté en bleu foncé, entre la courbe de l’Italie et celle de la Chine.

Dans ce cas de figure, la comparaison concerne des pays aux caractéristiques (population par exemple, géographie, climat) diverses.

Vers un ralentissement du nombre de décès constatés chaque jour ?

Cependant, si l’on se penche sur l’évolution du nombre de décès constatés (en pourcentage), la France est susceptible de connaître, dans les jours qui viennent, un ralentissement du nombre de décès liés au coronavirus. Depuis le début de l’épidémie, le nombre de décès constatés chaque jour dans l’Hexagone augmente en moyenne de plus de 29%. Au même stade de sa crise sanitaire, l’Italie déplorait plus de 34% de décès en plus chaque jour en moyenne, et plus de 27% pour la Chine.

Pourtant, ces dix derniers jours, l’Italie a vu le taux d’augmentation du nombre de décès liés au coronavirus ralentir, pour atteindre une moyenne de plus de 18% d’augmentation. Même constat en Chine, ou durant cette phase de la crise sanitaire, ce pourcentage a fini par diminuer pour atteindre un peu plus de 10% d’augmentation en moyenne par jour. 

De quoi espérer pour la France, où la population est confinée depuis maintenant une semaine. Les premiers effets de cette mesure de restriction sont attendus d’ici un peu plus de sept jours. 

Categories

Leave a comment