Enable JavaScript to see this page By toutfilm.com

Black Widow, Captain Marvel, Scarlet Witch…En quoi ces héroïnes sont-elles différentes des super-héros masculins ?

toutfilmMarch 25, 2020

Alors que les spectateurs devront attendre encore un certain temps avant de découvrir les aventures de Black Widow, le projet de Cate Shortland sera le second film du MCU à offrir à une super-héroïne sa propre adaptation. Si les fans avaient eu la chance de découvrir Captain Marvel sous les traits de l’oscarisée Brie Larson, l’été dernier, le MCU compte bien désormais laisser la place aux personnages féminins. En effet, du côté des séries, les abonnés Disney+ pourront de leur côté découvrir les challenges auxquels se préparent Wanda Maximoff, Kate Bishop ou encore Jennifer Walters. Très puissantes, ces nouvelles héroïnes seront les personnages principaux des prochaines Phases, et notamment de la quatrième alors qu’elles devraient offrir quelque chose de nouveau vis-à-vis de l’appréhension des super-héros. Passant ainsi de personnage secondaire assistant les héros masculins, ces dernières seront désormais des protagonistes de premier plan. Néanmoins, seront-elles différentes des super-héros masculins ?

Scarlett Johansson dans la peau de Black Widow.
Scarlett Johansson dans la peau de Black Widow.

Cette question fait écho à ce qu’avait déclaré Scarlett Johansson dans une récente interview. Affirmant que les héroïnes devraient embrasser “leurs qualités intrinsèquement féminines”, l’actrice était par la suite revenue sur ce qui différenciait des personnages comme Black Widow de héros masculins comme Batman. Parmi les caractéristiques, on retrouvait notamment l’intelligence émotionnelle, certaines capacités à résoudre des mystères ou encore le pragmatisme. Selon Johansson ces traits pourraient être considérés comme intrinsèques aux personnages féminins, aidant ainsi ces dernières à se différencier des super-héros masculins. Malgré des propos contestables, ces déclarations livrent donc un message fort vis-à-vis de l’empowerment féminin alors que les films de comics souhaitent donner plus de place et de visibilité aux personnages féminins.

Brie Larson joue Captain Marvel. 
Brie Larson joue Captain Marvel. 

Depuis longtemps, il existe une différence de traitement entre les personnages masculins et féminins sur grand écran. Si l’arrivée tardive de formats comme Black Widow ou WandaVision en est le premier témoin, reste que certaines qualités peuvent leur être attribuées, et les différencier des super-héros. Et cela à commencer par la puissance de leur pouvoir. Captain Marvel a par le passé prouvé être l’une des héroïnes les plus puissantes, à l’instar de Scarlet Witch qui devrait libérer toute sa force dans la série Disney+. De son côté, Black Widow prouve que les super-pouvoirs ne sont des prérequis afin de devenir une “super-héroïne”. Particulièrement douée et féroce, l’ancienne agent russe de la Red Room a montré à maintes reprises ses capacités de combat. De son côté, Shuri possède une intelligence qui va au delà des capacités de Bruce Banner et Tony Stark. Sur le plan émotionnel, ces personnages semblent avoir davantage d’empathie et de pragmatisme, sans pour autant hésiter à foncer tête baissée, à l’instar de leurs collègues masculins, vers l’affrontement.

Scarlet Witch alias Wanda Maximoff (Elizabeth Olsen) 
Scarlet Witch alias Wanda Maximoff (Elizabeth Olsen) 

Bien que Kevin Feige souhaite donner plus de profondeur à l’appréhension des super-héroïnes, il ne faut pas que les studios Marvel en fassent des super-héros en talons hauts. Ceci étant dit, les traits de caractère cités ci-dessus devraient en réalité définir les héros par leur humanité et non en fonction de leur genre. Il serait alors ainsi légitime de se demander pourquoi vouloir différencier à ce point les super-héros féminins et masculins. Bien qu’il existe encore des problèmes dans le monde de l’industrie cinématographique vis-à-vis des inégalités entre hommes et femmes devant et derrière la caméra, des films comme Avengers : Endgame, ont finalement montré qu’indépendamment de leur genre, les super-héros s’alliaient derrière une cause commune.

Letitia Wright incarne Shuri dans Black Panther. 
Letitia Wright incarne Shuri dans Black Panther. 

Si culturellement, les films de comics ont eu tendance à représenter essentiellement les super-héros masculins, les studios Marvel, comme DC avec Wonder Woman ont compris l’enjeu que symbolise la représentation des super-héroïnes à l’écran. Sans en faire des personnages intrinsèquement féminins, les créateurs doivent davantage se concentrer sur la complexité de leur caractère, indépendamment de leur genre. Un pas semble avoir été fait en ce sens chez Marvel alors qu’on se demandait si le MCU était féministe. Finalement Black Widow, Captain Marvel ou encore Scarlet Witch ne doivent pas être différenciées des super-héros masculins, en fonction de leur sexe, mais davantage sur des points objectifs et construits. En tout cas, les prochaines adaptations et les futures Phases MCU devraient nous montrer, on l’espère ce nouveau traitement. Marvel on compte sur toi !

Categories

Leave a comment