Enable JavaScript to see this page By toutfilm.com

Banque Populaire : "Rassurer nos clients et les entreprises"

toutfilmMarch 22, 2020

Thierry Laporterie

Directeur réseau banque populaire Occitane

C’est un banquier qui a les pieds sur terre. Thierry Laporterie est le patron du réseau de la Banque Populaire Occitane. Il a ainsi autorité sur les 200 agences du réseau de BPO dans les huit départements de l’ex-région Midi-Pyrénées. Il était donc bien placé pour évoquer l’actualité économique et financière.

Où en est le réseau de vos agences ?

Toutes nos agences sont ouvertes. Nous avons un taux d’absentéisme de 25 %, souvent lié à des gardes d’enfants. Nos salariés reçoivent encore du public. Mais on invite les gens à nous contacter, de préférence, par mail ou téléphone. Et nous les recevons que dans des circonstances exceptionnelles.

L’activité a-t-elle évolué depuis le début de cette crise ?

Oui, ce n’est pas la même activité que d’habitude. Nous avons beaucoup de clients professionnels qui nous sollicitent eu égard à l’arrêt forcé de leurs activités. Nous devons répondre à une vague de questions des entreprises contraintes d’arrêter leurs activités. Les gérants des cafés, restaurants et bien d’autres encore. Plus de 90 % de nos clients sont touchés.

Comment gérez-vous cette situation inédite et inquiétante ?

Le message c’est de rassurer nos clients professionnels et les entreprises. Nous allons évidemment pousser les mesures gouvernementales. Tout ce qui a été annoncé va dans le bon sens mais sera-ce suffisant si la crise dure plus d’un mois ? C’est une forte interrogation. Nous assurons une mission d’utilité publique. Nous allons simplifier nos procédures en interne et en externe. Il ne faut pas que la banque soit un souci mais bien une solution. C’est un travail que nous demandons dans tous les services. Nous avons ainsi stoppé nos formations internes et nous nous organisons dans toutes nos agences pour répondre aux questions de nos clients. Il y a une grande solidarité dans nos agences, même s’il y a de la peur.

Quel type de mesures avez-vous pris ?

Nous avons mis en place nombreuses mesures en direction notamment des commerçants et des artisans. Nous avons pris des mesures d’exonération des frais de rejet. Nous avons aussi prorogé les échéances d’encours de court terme. Nous sommes aussi en train de sensibiliser les professionnels aux risques de fraudes. Certains profitent de la situation pour les usurper… La consigne a été donnée aux équipes de traiter chaque situation au cas par cas. Et nous avons aussi décidé de mettre e la gestion des prêts immobiliers un peu entre parenthèses durant cette crise.

Vos efforts portent sur les artisans mais pas seulement, c’est ça ?

Oui, nous sommes vigilants quant à la situation de tous. Je précise que nous suivons de près nos agriculteurs, dont on parle peu en ce moment. La chaîne alimentaire ne doit pas être brisée et ils en sont évidemment un maillon essentiel. Mais il y a aussi le secteur des transports et bien d’autres encore.

Observez-vous des comportements particuliers ?

Je veux dire qu’il y a assez d’argent dans nos distributeurs. Il est inutile de retirer de grosses sommes d’argent en craignant d’en manquer ! Il y a ensuite le phénomène qu’on observe autour de la Bourse avec des ventes massives. C’est une erreur. Il ne faut surtout pas vendre et rester calme. Il suffit d’une étincelle pour que ça reparte…

Categories

Leave a comment